• Ptirano

Disque de certification



Salut à tous ! J'espère que vous allez bien. Le disque de certification ça ne vous dit peut-être rien comme ça et pourtant vous en avez forcément déjà entendu parlé. Que ce soit dans les média où autour de vous. Si je vous dis Disque d'or je suis sur que là de suite vous voyez de quoi je parle. Mais savez vous vraiment ce qu'est un disque d'or ? Comment un artiste l'obtient et pourquoi ? Et bien nous allons voir tout ça dans se nouvel article.


Il était une fois...


Tout commence en 1950, les maisons de disques qui commencent à décerner différentes récompenses à leurs Artistes afin de mettre en avant leurs succès (aussi bien celui de l'Artiste mais évidemment celui de la maison de disque) un gros coup de marketing quoi. Le disque d'or est le premier à apparaître dans la presse. Mais forcément certain en abuseront c'est pour quoi les associations qui représentent l'industrie du disque vont mettre en place un cadre officiel pour remettre les récompenses. La RIAA (Recording Industry Association of America) mettra en place un programme de certification en 1958. Les autres pays feront également de même comme au Royaume Uni avec la BPI (British Phonographic Industry). Nous en France, c'est le SNEP (Syndicat National de l'Edition Phonographique).



Dans ces premières années les certifications pouvaient être obtenues suivant le nombre d'exemplaire vendu ou encore sur la somme total rapporté des ventes, ça dépendait du choix de la maison de disque. Voilà pourquoi il y a eu des polémiques sur le fait que certains aient reçu un disque d'or alors qu'il ne le méritaient pas forcément...

Par la suite un seuil sur les ventes sera mis en place avec un barème et seul celui ci comptera.

Au fil du temps se barème va s'adapter au marcher du disque en augmentant ou en diminuant son seuil pour atteindre la certification. Le seuil aux Etats-Unis sera forcément plus important que le notre par exemple. Jusqu’à présent je n'ai parlé que du disque d'or, mais par la suite d'autres vont apparaître.


Qui de l'argent, de l'or, du platine et du diamant ?




Voilà à quoi ressemble un disque d'or

Au fil des années en plus du disque d'or, d'autres certifications ont vu le jour comme le disque d'argent, de platine est de diamant. A cela, on peut ajouter le double et triple disque de platine et de même pour le diamant. Mais en fonction des pays certaines certifications ont existé puis disparu.

En France il existe actuellement 3 certifications :

  1. disque d'or

  2. disque de platine

  3. disque de diamant

Il faut savoir que les certifications concernent aussi bien les singles, que les Albums mais aussi les clips musicaux ainsi que les DVD musicaux (Concert par exemple).

Un artiste peux donc avoir une certification disque d'or sur un Single, mais pas forcément sur l'album ou le clip par exemple. Et quand au seuil à atteindre, il est évidemment différent du Single au clip musicaux.


Depuis 2016 le streaming est pris en compte pour la certification, mais depuis le 27 Avril 2018 afin d'éviter les fraudes, seul les écoutes en streaming issues d'abonnements payants sont pris en compte.


Le barème pour la certification d'un Album en nombre de vente (physique + streaming + téléchargement)


  • Disque d'or : 50 000

  • Disque de platine : 100 000

  • Double disque de platine : 200 000

  • Triple disque de platine : 300 000

  • Disque de diamant : 500 000


Le barème pour la certification d'un Single en nombre de vente (Téléchargement + streaming)


  • Disque d'or : 15 millions

  • Disque de platine : 30 millions

  • Disque de diamant : 50 millions


A savoir qu'un téléchargement (vente digitale) équivaut à 150 streaming.


Le barème pour la certification des clips musicaux


  • Disque d'or : 7 500

  • Disque de platine : 15 000

  • Disque de diamant : 60 000


Pour résumer :


  • Le disque de certification a été crée par les maisons de disques

  • Sont but premier est marketing et c'est d'ailleurs toujours le cas en mettant en avant le succès de l'Artiste qui permet donc de vanter le succès de la maison de disque

  • Mais il permet également de récompenser l'Artiste pour son travail et faire reconnaître son talent artistique. C'est une concrétisation pour l'Artiste

  • Il a vu le jour en 1950 aux Etats Unis, puis est apparu dans les autres pays

  • 1958 l'année ou la RIAA (Recording Industry Association of America) met un cadre officiel avec un barème et des seuils à atteindre. Uniquement le nombre de vente.

  • Par la suite d'autres Certifications comme le disque d'argent, de platine ou de diamant apparaîtront.

  • Chaque pays a sa propre certification ainsi que son propre barème.

  • En France c'est le SNEP (Syndicats Nationnal d'Edition Phonographique) qui gère les certifications.

  • En 2016 le streaming et les ventes digitales sont rajoutés dans le barème.

  • En 2018 Seul le streaming des abonnement payant son comptabilisé


Nul doute que les seuils bougeront encore durant les prochaines années. Si vous souhaitez en savoir plus n'hésitez pas à aller faire un tour sur le Snep en bon élève que vous êtes il est sans doute inutile que je vous rappel que le Snep (Syndicat National de l'Edition Phonographique) gère les Certification en France évidemment.

Vous pouvez également allez faire un tour sur le wiki pour en apprendre plus notamment sur la certification dans les autres pays.


Afin de simplifier les choses, je me suis concentré principalement sur notre beau pays qu'est la France, mais si vous souhaitez un article qui parle des autres pays sur ce sujet ou un autres dites le dans les commentaires.


Voilà, vous en savez maintenant plus sur les certifications. Artiste ou non cela pourra toujours vous servir ne serait ce pour étaler votre savoir.


Je vous souhaite une agréable journée ou nuit.


Soon Soon

Ptirano